La star de la typographie : l’Helvetica

Typographie 1 Comment
helvetica

Révisons nos classiques en typographie : l’Helvetica

Parmi les typographies les plus utilisées, depuis les années 60 et encore aujourd’hui… l’Helvetica.

Helvetica est une police de caractères linéale ou sans empattement (en anglais, sans serif) créée en 1957 par Max Miedinger qui modernisa le caractère Hass Grotesk.

D’abord nommée Neue Hass Grotesk, elle a connu la gloire sous le nom d’Helvetica.

Miedinger l’a dessinée dans un objectif précis : alliée lisibilité, neutralité et fonctionnalité,

dans la lignée du style typographique suisse des années 50.

Son élégance et sa pureté lui valent de demeurer une des polices les plus utilisées au point de se banaliser quelque peu.

En 1983, la famille complète de polices Helvetica a été soigneusement redessinée et étendue. Le résultat de ces améliorations esthétiques et techniques est l’Helvetica Neue.

On résume en 5 points

1- Créateur : Max Miedinger – 1957 – typographe suisse (typeface designer)
Baptisée Neue Haas Grotesk  en 1957 et renommée Helvetica en 1960.

2- Classe typographique : Linéale

3- Objectif : Harmonie optique – grande lisibilité avec un tracé d’une grande neutralité.

4- Usage : Logo de BMW, Evian, AGFA, Nestlé, Kappa, Agip, Tupperware…

5 – Signes distinctifs : L’Arial en est une pale copie. Au jeu des 10 différences :

helvetica arial

Edwige Graphiste